Risque de fragilisation par l'hydrogène

Pour les éléments de fixation en acier à haute résistance, de classe 10.9 et 12.9, mis sous contrainte, il existe un risque de rupture par la fragilisation induite par l’hydrogène.

Conformément à la norme NF EN ISO 4042, qui décrit le traitement électrolytique des éléments de fixation, il existe un risque potentiel de fragilisation par l’hydrogène pour tous les éléments de fixation d’une dureté supérieure à 320 HV. Toutes les autres pièces d’une dureté supérieure à 320 HV présentent le même risque, même si ces valeurs de dureté ne sont que locales.

Face à ce phénomène, les fabricants de visserie doivent prendre des mesures préventives dans leurs processus de fabrication, en particulier lors du traitement de surface, afin de réduire le risque de fragilisation par l’hydrogène. La mise en œuvre de ces mesures est la condition sine qua non de l’homologation d’un fournisseur d’éléments de fixation en acier de classe de qualité 10.9 et 12.9.

Toutefois, et malgré toutes les mesures prises, une élimination totale du risque de fragilisation par l’hydrogène ne peut être garantie. Des facteurs liés aux conditions d’utilisation, par exemple la corrosion, peuvent également impacter ce phénomène.

Contact
Contact

Nous sommes là pour vous !

Pour toutes questions vous pouvez nous contacter par téléphone au 03.90.40.63.10 ou par email à l'adresse suivante :

info@wurth-industrie.fr

Téléchargement
téléchargement

Téléchargez notre brochure

Brochure systèmes de revêtements innovants